Comprendre
 

« Les employés heureux sont de 25 à 30% plus productifs, leur engagement est supérieur, leur réactivité est multipliée ». Les études de plus en plus nombreuses confirment cette notion encore émergente et pourtant évidente : « Plus les employés sont heureux, plus les entreprises sont performantes ».

Du rapport « Bien-Être et Efficacité au travail » des années 2000 aux derniers accords nationaux avec tous les syndicats (juin 2013) pour l’amélioration de la Qualité de Vie au Travail, et de l’égalité professionnelle ; « le vrai enjeu est le bien-être des salariés et leur valorisation comme principale ressource de l’entreprise. ».

Le Bien-être au Travail est un sujet majeur pour une entreprise souhaitant développer son niveau de compétitivité dans un climat économique toujours plus difficile.

Dans le spectre des risques psychosociaux, les actions favorisant le bien-être constituent des réponses aux situations de stress qui perturbent les organisations (absentéisme, accident, maladie, désengagement, burn-out, etc…) et qui sont un véritable enjeu économique estimé à 3% du PIB.

Agir pour le bien-être au travail, c’est également redonner du sens, en améliorant la performance économique, autant que l’image et l’attractivité de l’entreprise.

Après une première édition agenaise qui a convaincue plus de 200 chefs d’entreprises, c’est dans la ville rose que se tiendra la deuxième journée professionnelle « Bien-être au Travail » se déroulera le mardi 29 novembre prochain au Domaine de Preissac.

Elle réunira une quinzaine de personnalités : institutionnels, scientifiques, chefs d’entreprises et experts dans leurs domaines.

Conférence, table-ronde, retour d’expérience et ateliers permettront une mise en perspective du concept du bien-être et donneront des outils, méthodes et solutions opérationnelles à mettre en œuvre dans votre entreprise ou organisation.